JPEG progressive ? Oui, mais pourquoi ?


Aujourd’hui, je vais vous faire un article sur le mérite du JPEG progressive dans le WEB. Comme vous le savez certainement tous les formats d’images n’ont pas le même but. Et un même format d’image peut avoir des options (système de compression) différentes. Voyons cela …

Tout d’abord un petit tour sur les différents formats d’image existants :

  • Le SVG est un format dit vectorielle, quelle que soit la taille d’impression / affichage la qualité de l’image sera la même. Il est conseillé dans la cartographie, les logos, mais aussi certaines polices d’écriture.
  • Le PNG est un format matriciel non destructeur. Je le conseille particulièrement pour conserver vos photos en haute qualité sans perte. Il a cependant le désagrément d’être assez lourd.
  • Le JPEG est un format matriciel avec perte. Il est très utilisé sur la toile. Il est le principale format utilisé par les appareils photos, je suppose que c’est du à l’espace mémoire limité des premiers APN. Ce format inflige de lourde perte de qualité d’image. C’est ce format qui nous intéresse.

Pour l’affichage d’une photo sur internet, je recommande une résolution de 150 dpi. En effet la résolution des écrans augmente et le mythe du 72 dpi pour le net se doit de disparaître. Du 72 dpi, non mais sans déconner…

De plus cette photo doit être en JPEG progressive. En effet, tout le monde n’a pas une superbe connexion super haut débit qui frôle les 20 mégabits / seconde. Tu pourras d’ailleurs essayer l’accès de ton site comme si tu étais en 56K en suivant l’article suivant : Retrouver l’internet de 1990.
Lors de l’affichage d’un JPEG en compression standard l’image se déroule de haut en bas, ce qui n’est pas des plus esthétiques et ton visiteur n’a pas d’autre choix que d’attendre le chargement complet de celle-ci pour voir le bas de l’image. Le JPEG Progressive lui affichera l’image en basse résolution puis améliorera celle-ci au fur et à mesure. Au bout de 20% de chargement de l’image, ton visiteur ne percevra quasiment pas la perte de qualité.

Pour résumé, une photo sur le net doit :

  • être au moins à 150 dpi
  • être en JPEG progressive
  • doit avoir ses informations EXIF supprimés
  • ne doit pas contenir de miniature

Tu es encore sceptique et du ne crois que ce que tu vois, alors j’ai fait une page pour toi qui te permet de comparer la même image en standard et en progressive

Alors convaincu ? Prochain article : Mais comment faire pour mettre mes images en progressive ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.